RUNE GLERUP

Rendez-vous : Quatuor Diotima, 15 juin

C’est à Copenhague où il grandit que Rune Glerup débute la musique. Du piano, il passe rapidement à la composition, qui prend d’abord pour lui l’aspect d’un jeu d’enfant. Très à l’écoute des musiques de son temps, il est toutefois rapidement frustré par la scène musicale danoise, alors très refermée sur elle-même. Lorsqu’il décide de se consacrer à la musique, désireux de s’ouvrir à de nouveaux horizons, il part s’installer quelque temps à Berlin, où il étudie auprès de Walter Zimmermann. Revenu à Copenhague, il poursuit ses études à l’Académie royale de musique, dans les classes de composition et d’électroacoustique de Niels Rosing-Schow, Bent Sørensen et Hans Peter Stubbe Teglbjærg – études couronnées par un concert portrait par le London Sinfonietta en 2010.

Rune_Glerup_2

Rune Glerup © Lars Svankjaer

Passionné de musique électronique, il s’installe cette même année à Paris, pour suivre le Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam, durant lequel il se forme auprès de Yan Maresz, Mauro Lanza, Éric Daubresse et Jean Lochard. Rune Glerup participe également à des master classes de Philippe Leroux, Philippe Manoury, Hans Peter Kyburz, Dennis Smalley, Ivan Fedele, Rolf Wallin et Adriana Hölszky. En parallèle de ses études de composition, Rune Glerup se frotte à la direction, notamment auprès de Pierre-André Valade. Depuis 2009, il dirige l’Ensemble Contemporána, ensemble danois spécialisé dans l’exécution d’œuvres avec électronique. En 2012, l’une de ses pièces les plus importantes, Examples of Dust pour grand ensemble et électronique en temps réel, est créée par l’Ensemble intercontemporain sous la direction de Susanna Mälkki avec la collaboration de l’Ircam. Depuis 2012, il est directeur artistique de l’Athelas Sinfonietta Copenhagen et du Festival de Nouvelle Musique d’Athelas. Depuis 2013, il bénéficie d’une bourse pour les jeunes talents de la Fondation danoise des Arts.

Très inspiré par les arts visuels, Rune Glerup aime à travailler la musique comme un sculpteur, et compose en façonnant des objets musicaux, qu’il veut presque « palpables ».

Plus d’informations sur Rune Glerup

    À découvrir aussi