EMILIO POMÀRICO

Rendez-vous : Final 1, 2 juillet l Final 2, 2 juillet

Né à Buenos Aires de parents italiens, Emilio Pomàrico étudie à Milan, puis suit les master classes de Franco Ferrara et Sergiu Celibidache. Invité de nombreux théâtres et associations de concerts italiens, il devient vite un chef recherché par les plus prestigieux orchestres et salles de concert d’Europe. Outre le grand répertoire, de Bach à Webern, Emilio Pomàrico est l’un des plus éminents promoteurs de la musique d’aujourd’hui. Il dirige de nombreux compositeurs contemporains comme Xenakis, Carter, Boulez, Nunes, Maderna, Nono, Ligeti, Kurtag, Berio, Donatoni, avec l’ensemble Moderne (Francfort), l’Ensemble Contrechamps (Genève), le Nieuw Ensemble (Amsterdam), l’Ensemble Recherche (Fribourg), le Klangforum Wien.

Il assure la création de Quodlibet (1991), Nihil mutantur omnia interit (1996), Musivus (1998) d’Emmanuel Nunes et l’intégrale des Carceri d’Invenzione de Brian Ferneyhough (1996). En 1997, il obtient un vif succès avec Coro de Luciano Berio, qu’il dirige à Genève en présence du compositeur.

Malgré son intense activité de chef d’orchestre, Emilio Pomàrico ne cesse de composer et enseigne la direction d’orchestre à la Civica Scuola di Musica de Milan.

Emilio Pomàrico © Astrid Ackermann

Emilio Pomàrico © Astrid Ackermann

    À découvrir aussi

  • Final 2
    2 juillet, 21h