YAN MARESZ

Rendez-vous : Sessions de lecture pour grand orchestre, 29 et 30 juin l Final 1, 2 juillet l Final 2, 2 juillet

Yan Maresz © Guillaume Chauvin

Yan Maresz © Guillaume Chauvin

Yan Maresz commence par étudier le piano et la percussion à l’académie de musique de Monte-Carlo puis se consacre à la guitare rock et jazz en autodidacte. À partir de 1983, il étudie auprès du guitariste John McLaughlin dont il a été le seul élève, et, à compter de 1989, le principal orchestrateur et arrangeur. Il étudie le jazz au Berklee College of Music (Boston) de 1984 à 1986 puis s’oriente vers l’écriture. En 1986, il entre en classe de composition à la Juilliard School de New York. Professeur assistant des classes d’écriture à la Juilliard School de 1990 à 1992, il complète son cursus avec David Diamond en 1992.

En 1993, il suit le Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam auprès de Tristan Murail. Il y écrit Metallics (1995, révisé en 2001). Il est pensionnaire à l’Académie de France à Rome – villa Medicis de 1995 à 1997, à l’Europaïsches Kolleg der Künste de Berlin en 2004, et à la Civitella Ranieri Foundation en 2012.

Par ailleurs, Yan Maresz enseigne activement. Il donne des master classes en Europe et au Canada. Il est compositeur en résidence au conservatoire de Strasbourg en 2003-2004 et professeur invité à l’université McGill à Montréal en 2004-2005. Il enseigne la composition aux étudiants du Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam de 2006 à 2011 et il est actuellement professeur d’orchestration et d’électroacoustique au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et au CRR de Boulogne-Billancourt.

Maresz collabore avec les Ballets de Monte-Carlo et leur chorégraphe Jean-Christophe Maillot. Al Segno, commande de l’Ircam-Centre Pompidou est également composée pour la danse et chorégraphiée par François Raffinot, mais l’œuvre sera reprise et développée pour le concert, donnant naissance à Sul Segno en 2004. Parmi ses œuvres récentes, la musique pour le film de René Clair, Paris qui dort (2005), est jouée très fréquemment.

Plus d’informations sur Yan Maresz

    À découvrir aussi

  • Final 2
    2 juillet, 21h
  • Final 1
    2 juillet, 18h30
  • Sessions de lecture pour grand orchestre
    29 juin, 10h | 30 juin, 10h