Autour du « Requiem pour un jeune poète » de Bernd Alois Zimmermann

Œuvre singulière, à l’effectif considérable, projet tragiquement existentiel, le Requiem pour un jeune poète de Bernd Alois Zimmermann a connu une longue genèse, de 1955 à sa création en 1969. Entre jeux de langage et rituel, cette partition majeure du XXe siècle superpose documents d’actualité et œuvres littéraires et musicales, qu’elle monte en de denses polyphonies et au travers desquels elle retrace le destin du compositeur en regard de celui de l’Europe, depuis la Révolution d’Octobre jusqu’à l’entrée des troupes du pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie. La rencontre autour du Requiem abordera ses principaux enjeux musicaux, politiques, philosophiques, voire théologiques, et le défi de son héritage.

Extrait du séminaire organisé en collaboration avec l’EHESS dans le cadre du séminaire Musique et politique au XXe siècle d’Esteban Buch © 15 mai 2015
Intervenant : Laurent Feneyrou, musicologue

Les commentaires sont fermés.